Une nouvelle mondialisation pour éviter « l'âge de la colère »

 

La fronde face à laquelle le gouvernement français a commencé à céder apparaît l'expression d'un désarroi. Le refus de nouvelles taxes sur l'énergie – venant sanctionner pour partie les ménages ayant suivi les incitations fiscales des années et décennies précédentes – ne peut se résumer à une simple contestation de l'impôt.

Le diagnostic vient de Mme Lagarde elle-même. La patronne du FMI a alerté cette semaine le monde de la finance depuis la bibliothèque du Congrès à Washington. Mettant en garde contre le risque d'avènement d'un « âge de la colère », elle ne renonce pas à la défense de la mondialisation et de règles multilatérales, au contraire. Elle est là dans son rôle. Mais elle donne des conditions : que « la globalisation évolue d'une façon différente, avec un meilleur respect des règles du jeu, ainsi que de l'environnement et un souci délibéré d'inclusion des peuples ».

 

Des inégalités qui ont fortement progressé, mais moins en France qu'ailleurs

 

Le constat est largement partagé. Les inégalités ont été considérablement augmentées au sein des pays développés entre le décile le plus favorisé (et même les 1 %) et les 50 % aux revenus et aux patrimoines les moins élevés. Et cela va bien au-delà puisqu'aux États-Unis, les 0,1 % de ménages les plus riches possèdent autant que les 90 % qui le sont le moins. Les limites d'écart salarial de un à quarante entre le patron et le plus modeste de ses employés préconisées par Henry Ford dans les années 1930 nous semblent venues d'un autre monde.

En France, on n'est pas dans les excès américains, puisque les 10 % aux revenus les plus élevés gagnent 3,2 fois la moyenne, et que les 1 % les plus favorisés montent le coefficient à 11 fois et se partagent 11 % du revenu national. Nous sommes plus redistributeurs, mais la tendance mondiale de plus de concentration se retrouve chez nous d'année en année.

 

L'impôt pour tous : sortir du dumping fiscal généralisé de la gestion des égoïsmes

 

Les nouvelles règles mondiales proposées par Mme Lagarde – celles du « nouveau multilatéralisme » comme elle dit – devraient ainsi viser à ce que « les bienfaits économiques de la mondialisation soient partagés par tous et non plus seulement par quelques-uns  »

Pour éviter que « les inégalités dépassent ce qu'elles étaient au plus fort de l'âge d'or du capitalisme », pour que les sociétés ne passent pas sous la coupe « de l'amertume et de la colère nourrie par le fossé entre aspirations et réalités», la patronne du FMI en revient à l'impôt. Du côté du grand argentier du monde, on relève que les gouvernements n'ont pas trouvé la bonne réponse fiscale à la puissance planétaire de bon nombre d'entreprises. On doit reconnaître que face à des stratégies très offensives d'optimisation fiscale, les pays ont plutôt favorisé la possibilité que « trop d'impôts restent sur la table ».

Le dumping fiscal généralisé, l'Union Européenne de la gestion des égoïsmes le pratique plutôt bien. Établir un marché des biens et des personnes sans frontières, sans règles fiscales communes et sans règles sociales convergentes produit des déséquilibres qui s'auto-alimentent. Des déséquilibres qui se retrouvent dans les soldes commerciaux et budgétaires.

 

En France, des hausses d'impôts et pas de baisse de la dépense publique

 

On en revient à la question française, au FMI, on soutient les réformes lancées par le gouvernement Philippe, ciblant la dépense publique. Cela posé, au-delà des coups de rabots, c'est la faisabilité qui sera jugée dans les instances internationales.

À l'analyse, le compte n'y est pas : la dépense publique n'a pas été abaissée – le ministre de l'Économie se targue simplement de la contenir – et c'est la fiscalité qui a été actionnée pour réduire le coefficient de déficit public. Le mouvement des Gilets Jaunes qui valide en quelque sorte le diagnostic général de Mme Lagarde est la résultante de cette pression sur le pouvoir d'achat qui pèse sur l'activité. Le résultat est doublement mauvais : l'impôt est contesté et, dans le même temps, une demande plus de services publics – donc de dépenses- s'est exprimée.

Peut-on suivre le FMI dans la médication qu'il propose à l'ensemble des économies ? Pour sauver la mondialisation et ses effets positifs, Mme Lagarde plaide pour plus de mondialisation encore. Mais un peu à l'inverse de ce dumping généralisé que les règles de l'OMC ont finalement organisé. Pour des règles du jeu qui seraient effectivement respectées, plus d'ouverture, en particulier sur les services, un système d'échanges éliminant les subventions et protégeant les droits de propriété intellectuelle : ce programme pour poursuivre la désescalade des tensions commerciales se retrouve un peu paradoxalement dans la ligne Trump.

 

Une concurrence « fair », et – peut-être – une remise en cause des dogmes de l'Europe qui cassent la croissance

 

La mise en place de ce multilatéralisme basé sur « une libre concurrence fair » ne sera pas facile. Les institutions internationales et l'OMC, mais aussi le FMI en premier lieu ont laissé s'exprimer les gestions des États les plus égoïstes qui soient. L'Union Européenne et ses dogmes servant les intérêts allemands en est une autre sorte d'exemple.

La problématique française d'aujourd'hui s'inscrit dans un cadre international plutôt paradoxal. C'est au moment où les règles mondiales vont évoluer vers plus de redistribution que nous devrions aller dans un sens inverse. Un mouvement qui, aujourd'hui, ne paraît guère possible. Sauf à trouver un soutien politique très affirmé, les réformes à venir sur des dossiers aussi marquants que le régime des retraites, celui de l'assurance chômage ou la transformation des entreprises, ont bien peu de chance d'avancer.

Sur fond de cycle de croissance qui tourne, en particulier en Allemagne, est-ce qu'un grand bien peu venir du grand mal qu'est le désordre que connaît notre pays ? On ne peut l'exclure et, précisément, la remise en cause de dogmes européens bloquant la croissance, pourrait être définie au sein d'une Union Européenne plus solidaire et moins dominée par les intérêts allemands. On perle déjà dans les rangs de la majorité LREM d'une majoration du fameux plafond de déficit public de 3 %.

GASPAL COURT TERME :
OPCVM de Trésorerie « flexible »

GASPAL COURT TERME est un OPC obligataire court terme de volatilité inférieure à 0,50%. Il investit dans des actifs de taux à court terme (maturité résiduelle des titres inférieure à 2 ans) : marché monétaire et obligations privées principalement "investment grade" (minimum BBB-), directement ou à travers des OPC.

FLEXIBLE ANNUEL :
OPCVM Obligataire Court Terme

FLEXIBLE ANNUEL est un OPC obligataire, essentiellement investi dans des produits de taux court-moyen terme et accessoirement, en actions et en OPC spécialisés en actions. Analyse "top down" de l'allocation stratégique et tactique.

GASPAL CONVERTIBLES :
OPCVM obligations convertibles ou assimilées zone Euro

L'OPC gère activement un portefeuille diversifié de valeurs mobilières constitué essentiellement d'obligations convertibles ou assimilées de la zone euro.

GASPAL PATRIMOINE :
OPCVM diversifié « patrimonial » gestion « flexible »

GASPAL PATRIMOINE est un OPC diversifié flexible de nature patrimoniale ayant pour objectif une performance asymétrique cherchant à bénéficier des hausses des marchés et à éviter les baisses en gérant activement l'exposition aux risques (actions, taux, crédit...) tels que décrit dans le prospectus de l'OPC et les reportings mensuels.

GASPAL EURO OPPORTUNITÉS :
OPCVM actions « situations spéciales » zone Euro, éligible au PEA

GASPAL EURO OPPORTUNITES repose sur une approche « stock picking » de sélection de valeurs grandes et moyennes capitalisations sous valorisées, susceptibles de bénéficier d’une évolution de leur capital (OPA, rachat du flottant…) ou d’une restructuration industrielle ou financière.

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES :
OPCVM actions rendement zone Euro, éligible au PEA (parts de capitalisation IC et RC, part de distribution RD)

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES repose sur une approche « bottom up » de sélection de valeurs offrant un rendement attrayant. Il cherche des valeurs à forts dividendes ainsi que des valeurs dont le dividende offre un bon potentiel de croissance à moyen et long terme.

INVESTISSEURS PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays, avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir en prendre connaissance et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec Mr Christian GINOLHAC, cginolhac@gaspalfinance.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.

INVESTISSEURS NON PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays. Avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir prendre connaissance de nos mentions légales et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec l'un des responsables de la Société.
info@gaspalgestion.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Non Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.