Le Trump de la semaine, ça a été sa nouvelle attaque sur Huawei. Pourra-t-on parler de tournant de la guerre commerciale menée avec la Chine comme le rapprochement homonymique avec Hawaï ne peut empêcher de rappeler Pearl Harbour ? Au-delà de formule, il s'agit réellement d'une étape qui marque et marquera sans doute. Le différent s'étend et quitte les questions purement douanières et de taxations pour gagner des domaines a priori plus stratégiques.


Qu'a fait M. Trump ?


Le président des États-Unis a signé le 15 mai un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par « des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale ». En l'espèce, la société Huawei est visée spécifiquement, ce qui prolonge son exclusion, en août dernier, de l'utilisation de ses matériels (ainsi que de ceux d'un autre groupe chinois, ZTE) par les agences fédérales américaines. La liste pourra être élargie à un ensemble d'acteurs des services numériques et, particulièrement, dès lors que la sécurité (lire l'espionnage) est en cause.
L'interdiction faite aux groupes américains de poursuivre leurs achats chez Huawei se double d'une complexité pour le chinois de se fournir en sens inverse. Placées sur la liste noire du Département du Trésor, toutes les entités du groupe devront obtenir une licence spécifique pour avoir le droit d'acheter des pièces et composants électroniques commercialisés par des compagnies américaines. La période de grâce de trois mois accordée par l'administration américaine dans la foulée de la décision présidentielle permet de croire à une issue négociée, mais pas à un renoncement politique.


Un géant mondial symbole de l'avance de l'informatique chinoise


Huawei n'est pas qu'un symbole, celui de l'avance qui est celle de l'industrie informatique chinoise dans un certain nombre de domaines. Le groupe n'est pas particulièrement transparent. Outre la réserve sur les données habituelles aux sociétés chinoises, il bénéficie du statut particulier de société « sans actionnaires » se disant détenue par ses salariés, ce qui ne donne sans doute pas une idée précise de la gouvernance, partagée semble-t-il entre le fondateur Ren Zhengfei et sa famille, d’une part, et des instances gouvernementales, de l'autre.
Les comptes qu'il publie montrent sa taille et sa puissance. L'année dernière, le groupe a annoncé un chiffre d'affaires supérieur à 100 milliards de dollars, en progression de 20 % et un bénéfice de 9 milliards de dollars. Les activités se partagent entre les fournitures aux opérateurs pour 55 % et les ventes grand public pour 45%. Sur le premier marché, Huawei est le leader mondial devant Nokia et Ericsson. Sur le second, il est par exemple le numéro deux (derrière Samsung, mais devant Apple) des smartphones.
Ces chiffres ou ces positions donnent une idée de la place d'acteur mondial du groupe de Shenzhen. Son chiffre d'affaires est réalisé pour plus de 80 % en dehors de Chine.

Des accusations de pillage technologique et d'espionnage qui ne sont pas nouvelles


Ce n'est pas la première fois que Huawei, entité très proche du pouvoir du parti communiste chinois dont son fondateur est évidemment membre, fondée il y a 30 ans, se trouve accusé de violation de propriété intellectuelle ou d'espionnage. Ainsi, en 2003, il a été contraint à un accord avec Cisco après avoir été convaincu d'utilisation frauduleuse de produits sous licence. Le groupe investi massivement en R&D mais les soupçons de pillage restent très présents. De même, des accusations d'utilisation des équipements fournis pour collecter des données ont été reconnues assez régulièrement depuis 15 ans : même si le reproche peut être fait aux géants américains des Gafam, l'espionnage a été constaté. En conséquence, des sanctions ont été prises en amont de celles de M. Trump : outre les États-Unis, les marchés des équipements télécoms britanniques, australiens et japonais sont interdits à Huawei. Le Canada a pris des mesures plus larges qui ne sont pas concentrées sur le champion chinois.
Ces lock-out, mais aussi des procès en cours, en particulier aux États-Unis, sont qualifiés du côté chinois de mesures protectionnistes. La différence de traitement par rapport à Apple par exemple est, il est vrai, assez patente. Quoi qu'il en soit, les mesures annoncées la semaine dernière, venant après l'arrestation au Canada en décembre dernier de la directrice financière (la fille du fondateur), montrent que la guerre commerciale a changé de terrain.

Le terrain de la guerre : la « sécurité nationale »


La protection des secteurs stratégiques relève de la souveraineté des États. En Amérique, elle est particulièrement règlementée. On comprend que la révolution des technologies de l'information a élargi le champ traditionnel de l'approvisionnement en énergie, en nourriture ou pour l'armement.
En février, la qualification stratégique « pour la sécurité nationale » de l'industrie automobile avait pu être considérée comme un exploit d'arguties. En cherchant à limiter « les importations d'automobiles et de pièces détachées », les États-Unis veulent éviter que les innovations qui feront l'industrie de demain autour des véhicules connectés, autonomes ou autres, soient financées par les grosses marges à l'export des constructeurs allemands.
Evidemment, les enjeux du numérique ne sont pas discutables. La cybersécurité, l'espionnage, la puissance des géants mondiaux dans bien des domaines sont le nouveau terrain de la guerre commerciale. Les taxations sont des freins au commerce, mais se gèrent dans le temps pour peu qu'elles soient stables. La pression déflationniste de la mondialisation n'est qu'érodée et les gains de productivité, encore spectaculaires aux États-Unis, amortissent sérieusement les effets. Pour rester dans le domaine de la guerre commerciale « classique » le change ne semble pas une arme beaucoup plus dangereuse pour les américains, pas plus que l'encours de dette publique détenue par les chinois.
Cette semaine, des organes de presse aussi influents que The Economist, The Guardian, le New York Times, le Washington Post, le Times de Londres, CNBC ou même Al Jazeera ont titré sur la Nouvelle guerre froide (New cold war). Ce n'est pas un hasard. Le changement de terrain de la guerre commerciale annonce une donne vraiment nouvelle.

GASPAL COURT TERME :
OPCVM de Trésorerie « flexible »

GASPAL COURT TERME est un OPC obligataire court terme de volatilité inférieure à 0,50%. Il investit dans des actifs de taux à court terme (maturité résiduelle des titres inférieure à 2 ans) : marché monétaire et obligations privées principalement "investment grade" (minimum BBB-), directement ou à travers des OPC.

FLEXIBLE ANNUEL :
OPCVM Obligataire Court Terme

FLEXIBLE ANNUEL est un OPC obligataire, essentiellement investi dans des produits de taux court-moyen terme et accessoirement, en actions et en OPC spécialisés en actions. Analyse "top down" de l'allocation stratégique et tactique.

GASPAL CONVERTIBLES :
OPCVM obligations convertibles ou assimilées zone Euro

L'OPC gère activement un portefeuille diversifié de valeurs mobilières constitué essentiellement d'obligations convertibles ou assimilées de la zone euro.

GASPAL PATRIMOINE :
OPCVM diversifié « patrimonial » gestion « flexible »

GASPAL PATRIMOINE est un OPC diversifié flexible de nature patrimoniale ayant pour objectif une performance asymétrique cherchant à bénéficier des hausses des marchés et à éviter les baisses en gérant activement l'exposition aux risques (actions, taux, crédit...) tels que décrit dans le prospectus de l'OPC et les reportings mensuels.

GASPAL EURO OPPORTUNITÉS :
OPCVM actions « situations spéciales » zone Euro, éligible au PEA

GASPAL EURO OPPORTUNITES repose sur une approche « stock picking » de sélection de valeurs grandes et moyennes capitalisations sous valorisées, susceptibles de bénéficier d’une évolution de leur capital (OPA, rachat du flottant…) ou d’une restructuration industrielle ou financière.

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES :
OPCVM actions rendement zone Euro, éligible au PEA (parts de capitalisation IC et RC, part de distribution RD)

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES repose sur une approche « bottom up » de sélection de valeurs offrant un rendement attrayant. Il cherche des valeurs à forts dividendes ainsi que des valeurs dont le dividende offre un bon potentiel de croissance à moyen et long terme.

INVESTISSEURS PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays, avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir en prendre connaissance et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec Mr Christian GINOLHAC, cginolhac@gaspalfinance.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.

INVESTISSEURS NON PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays. Avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir prendre connaissance de nos mentions légales et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec l'un des responsables de la Société.
info@gaspalgestion.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Non Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.