Encore un record pour le stock de dettes qui présentent un taux négatif

Les records sont faits pour être battus. Il en est un qui tombe chaque semaine, presque chaque jour : le stock de dettes dans le monde qui dégagent un rendement négatif. Il y a évidemment l'aspect contre-intuitif, le paradoxe. On s'habitue à tout cependant et, le plus souvent, les agents économiques agissent comme si les données du moment devaient durer.


Pourquoi les investisseurs achètent-ils des obligations qui leur coûtent de l’argent ?

Les premiers agents économiques à la manoeuvre dans la situation de taux d'intérêt sont publics, parapublics ou supranationaux. Le traitement de la crise de la dette – en particulier hypothécaire – de 2007-2009 a été plus de dettes, plus de liquidités, moins de taux d'intérêt. Un effet de boule de neige a joué. On a vu l'année dernière et on mesure à nouveau aujourd'hui la difficulté – pour ne pas dire l'impossibilité – de se passer de nouveaux programmes d'injections monétaires de tout acronymes et de nouvelles baisses de taux directeurs. Évidemment encore moins de diminuer sérieusement le bilan des banques centrales ou de relever leurs taux.
Cela posé, pour que les dettes qui coûtent à ceux qui prêtent pèsent plus de 17.000 milliards de dollars, les banques centrales ne peuvent pas tout, il faut des emprunteurs jugés très solides. Et des prêteurs qui y trouvent – sans mauvais jeu de mot – un intérêt. Cependant, les premiers prêteurs ont précisément été les banques centrales qui ont acheté les dettes d'États en maintenant des niveaux de taux très bas. L'exemple vient de l'Orient : la banque du Japon a été la première à ne plus annoncer des montants d'achat pour ses programmes et à afficher ses objectifs en termes de rendement des emprunts d'État à long terme encadrés proche de zéro. Dans tous les cas, la pression a été exercée d'abord sur les émissions souveraines.
Les grands investisseurs ont sans grands doutes pris le relais des banques centrales. Ils cherchent la diversification dans les portefeuilles et, pour certains, ont des impératifs de gestion actif/passif de long terme indépendants du niveau nominal des taux. Ils font le choix du capital contre celui du rendement ou de la plus-value et recherchent, finalement, une couverture contre la déflation, jugée plus dangereuse que l'inflation.


Des taux négatifs pour le très long terme remettent en cause les plans de retour sur investissement, base des projets économiques

La photographie est impressionnante. Souscrire ou acheter un emprunt d'État ne rapporte pas, mais coûte pour les émissions des États allemand ou néerlandais jusqu'à 30 ans, à 14 ans pour les françaises, à 7 ans pour le reste de l'Union Européenne, Italie et Grèce exceptés. Un acheteur du Bund août 2050 à l'issue de cette longue échéance aura reçu moins que ce qu'il aura apporté aujourd'hui.
Le constat est planétaire : les seules obligations d'État à donner encore un rendement plus que symbolique se trouvent en Amérique du Nord (États-Unis et Canada), en Norvège et dans certains pays asiatiques.
Les grands émetteurs privés présentant une solidité équivalente ou supérieure aux États sont de grands emprunteurs. C'est logique et les banques centrales ont joué 2 11 octobre 2019
le même rôle qu'avec la dette publique en achetant ces créances pour soutenir l'économie. Plus du quart des émissions « Investment Grade », dans le monde, c'est-à-dire notées par les agences spécialisées de BBB à AAA, sont à taux négatifs.
Accepter de recevoir moins que ce qu'on a prêté, c'est inverser le raisonnement financier de « préférence pour le présent » puisque des investisseurs choisissent d'attendre plus ou moins longtemps plutôt que de disposer de leur argent. Cela remet en cause les plans de retour sur investissement qui sont pourtant la base de l'économie : des flux à venir actualisés négativement ou à zéro, pourraient aller jusqu'à permettre de financer des actifs ou des projets ne rapportant rien … pourvu que cette « performance » soient jugée sûre.


Des conséquences difficiles à peser, mais une vraie incitation à s'endetter

La donne financière est inédite et ce n'est pas facile d'en peser les conséquences. Le maintien du service des dettes publiques et privées à des niveaux très bas est le premier. Malgré l'explosion des dettes privées (obligations et encours bancaires) qui approchent 90 % des produits intérieurs bruts des pays développés, le service que doivent assurer annuellement ces emprunteurs en intérêt et capital se situe autour de 40 % des PIB cumulés. C'est inférieur au niveau de 2006, quand ces dettes pesaient 76 % des PIB.
Les entreprises comme les États se trouvent ainsi placées dans une conjoncture de taux inférieurs à la croissance actuelle, générale ou pour leur propre activité. Ce qui incite à l'endettement : les ratios ne se détériorent pas.
Il n'est pas besoin de s'étendre sur les profiteurs de cette incitation. Au-delà des États, les investissements dans les actifs non cotés, immobilier compris, sont les grands consommateurs. Ils bénéficient de plus de l'aversion à la volatilité affichée qu'est la cotation. Les entreprises qui peuvent profiter de montages de levier et, bien sûr celles qui sont cotées et rachètent leurs actions qui dégagent des rendements très supérieurs au coût de la dette, sont aussi sur la liste.

La limite ? Passer de l'argent pas cher mais garanti à l'argent distribué gratuitement

Le pessimisme et même la peur de l'avenir économique se retrouve pourtant dans la sphère de l'investissement. Les flux sont négatifs sur les actions et les détenteurs de capitaux arbitrent encore pour les placements obligataires, malgré leurs rendements faibles, nuls ou négatifs. Les Bourses tiennent pourtant bon : les rachats d'actions par les entreprises et d'autres montages de levier permettent de compenser et même sans doute au-delà. De plus, taux bas signifie financement plus facile pour les entreprises et, mécaniquement, réduit l'offre d'actions.
Cette tenue des Bourses ne permettra en revanche pas éternellement aux fonds de pension de maintenir les retraites versées dans les pays où la population active baisse sensiblement ce qui les contraint à accroître leur exposition aux obligations. Les assurés-vie ne peuvent pas davantage durablement espérer les rendements auxquels ils ont été habitués.
On touche là les limites de cette conjoncture de taux d'intérêt inédite. Ce qui est sous-tendu, c'est l'attente d'une croissance économique durablement très faible. Les marchés financiers se sont faits aux taux négatifs et anticipent qu'ils perdurent. Ils se sont en quelque sorte installés dans ce qu'on ne pouvait pas concevoir comme normal. Les marchés à terme ne prévoient ainsi pas un taux redevenu nul ou positif du Bund allemand à 10 ans avant 2029.
Préserver une croissance, même faible, impose que cet environnement contre-intuitif induise de vraies révolutions. Si les retraites ne peuvent être maintenues, et avec des salaires toujours coiffés par la mondialisation et la digitalisation, la nécessité de distribuer de l'argent pourrait se renforcer. Des banques centrales qui financent des déficits de budgets publics comprenant une grande part de distribution de pouvoir d'achat c'est une solution et c'est en partie le modèle français. Le versement direct par l'institut d'émission, dispositif connu sous le nom d' « helicopter money » est une voie sérieusement étudiée. Elle semble aussi insensée que ne le sont les taux d'intérêt négatifs. Peut-être pas davantage.

GASPAL COURT TERME :
OPCVM de Trésorerie « flexible »

GASPAL COURT TERME est un OPC obligataire court terme de volatilité inférieure à 0,50%. Il investit dans des actifs de taux à court terme (maturité résiduelle des titres inférieure à 2 ans) : marché monétaire et obligations privées principalement "investment grade" (minimum BBB-), directement ou à travers des OPC.

FLEXIBLE ANNUEL :
OPCVM Obligataire Court Terme

FLEXIBLE ANNUEL est un OPC obligataire, essentiellement investi dans des produits de taux court-moyen terme et accessoirement, en actions et en OPC spécialisés en actions. Analyse "top down" de l'allocation stratégique et tactique.

GASPAL CONVERTIBLES :
OPCVM obligations convertibles ou assimilées zone Euro

L'OPC gère activement un portefeuille diversifié de valeurs mobilières constitué essentiellement d'obligations convertibles ou assimilées de la zone euro.

GASPAL PATRIMOINE :
OPCVM diversifié « patrimonial » gestion « flexible »

GASPAL PATRIMOINE est un OPC diversifié flexible de nature patrimoniale ayant pour objectif une performance asymétrique cherchant à bénéficier des hausses des marchés et à éviter les baisses en gérant activement l'exposition aux risques (actions, taux, crédit...) tels que décrit dans le prospectus de l'OPC et les reportings mensuels.

GASPAL EURO OPPORTUNITÉS :
OPCVM actions « situations spéciales » zone Euro, éligible au PEA

GASPAL EURO OPPORTUNITES repose sur une approche « stock picking » de sélection de valeurs grandes et moyennes capitalisations sous valorisées, susceptibles de bénéficier d’une évolution de leur capital (OPA, rachat du flottant…) ou d’une restructuration industrielle ou financière.

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES :
OPCVM actions rendement zone Euro, éligible au PEA (parts de capitalisation IC et RC, part de distribution RD)

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES repose sur une approche « bottom up » de sélection de valeurs offrant un rendement attrayant. Il cherche des valeurs à forts dividendes ainsi que des valeurs dont le dividende offre un bon potentiel de croissance à moyen et long terme.

INVESTISSEURS PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays, avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir en prendre connaissance et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec Mr Christian GINOLHAC, cginolhac@gaspalfinance.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.

INVESTISSEURS NON PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays. Avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir prendre connaissance de nos mentions légales et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec l'un des responsables de la Société.
info@gaspalgestion.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Non Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.