Ce n'est plus le système bancaire qu'il faut sauver, mais l'économie


Retour sur 2012. La crise de la dette hypothécaire américaine, passée aux banques en raison de l'empilement de dérivés de crédit, était devenue en 2012 celle des États qui avaient sauvé le système financier. Les attaques sur le montage disparate que constitue l'euro avait fragilisé à l'extrême l'existence même de la monnaie unique. Le 26 juillet, le président de la Banque Centrale Européenne avait lancé sa fameuse formule « whatever it takes » pour annoncer le sauvetage de l'euro (donc des banques de la zone) quoi qu'il puisse en coûter. La promesse a été tenue et le bilan de la BCE, doublé en proportion du PIB de la zone euro entre 2010 et aujourd'hui en témoigne. La sérénité – mais pas l'inflation - revenue sur les marchés monétaires et financiers, une nouvelle étape de mondialisation a pu porter la croissance générale.
La crise sanitaire que nous subissons a évidemment des sources bien différentes de l'enchaînement essentiellement financier démarré en 2008. Ses conséquences potentielles sont aussi bien différentes. Ce n'est plus un système financier qui a organisé sa vulnérabilité qu'il faut sauver. C'est la croissance qu'il faut retrouver. Le retour au « quel que puisse être le coût », cette fois, c'est du pays le plus puissant du monde, de son administration présidentielle, de ses parlementaires et de la Banques Centrale qui gère les taux directeurs en dollar, qu'il est venu. C'est la saison 2 du Whatever it takes.


Aux États-Unis, c'est le grand jeu entre le Budget et la Fed

Les enchères montent vite. Le 16 mars, M. Trump proposait aux membres du Congrès un plan de relance de 850 milliards de dollars. Il rencontrait une certaine réticence, et pas seulement de principe. Le 25 mars, le même président proposait au même Parlement un dispositif de 2.000 milliards de dollars, approuvé par le Sénat, ce plan qui agrège en sus des mesures de relance (dont des transferts aux ménages) des garanties aux entreprises et des reports de charge, représente plus de 10 % du produit intérieur brut (de 2019, et plus en 2020 après une très probable contraction de l'économie).
Cela ne s'arrête pas là, la Réserve Fédérale avait placé une mise à 700 milliards il y a dix jours. Désormais, il n'y a plus de limite dans les concours qu'elle pourra engager pour l'économie américaine, la Fed achètera les actifs « qu'elle jugera nécessaire » dans le cadre d'un ajustement quantitatif qui, quelles que puissent être les dépenses budgétaires, lui permettra de maintenir le niveau des taux d'intérêt. De plus, elle interviendra sur les marchés du crédit via le Trésor ou même directement et remet en place un mécanisme assurant aux banques la liquidité de leurs créances titrisées. La banque centrale américaine, autorisée à finalement prêter aux entreprises sans passer par les banques, serait apte à mobiliser avec les effets de levier 4.500 milliards de dollars. Le cinquième du PIB des États-Unis.
C'est le grand jeu. L'État est financé dans ses dépenses quelles qu'elles soient. Le marché du crédit va pouvoir assurer le financement des entreprises et celui du financement bancaire à l'ensemble des acteurs économiques.


Tous sont touchés et les 35 % de baisse de l'activité en France ne sont qu'un exemple

Les données économiques qui tombent justifient ce traitement de choc. On estime au tiers de la population mondiale les personnes confinées. Ces 2,6 milliards d'individus sont des contributeurs dont le poids sur les conjonctures est forcément démultiplié.
L'estimation de l'INSEE est une contraction de 35 % de l'activité en France depuis le début du confinement. En prenant les précautions d'usage, ces spécialistes ont estimé l'impact d'un mois de confinement à 3 % de PIB annuel. Le constat vaut à travers le monde. C'est l'envolée des inscriptions au chômage des américains qui arrive en premier dans les préoccupations : plus de 3 millions dans la statistique de ce jeudi, c'est du jamais vu, en tout cas depuis la dernière guerre mondiale. Les enquêtes de conjoncture en Europe sont dans la lignée de celles de la France et, s'il est difficile d'interpréter les chiffres officiels chinois, l'Asie en général est largement touchée comme l'a montré la chute de 22 % de la production industrielle de Singapour en février.


Les relances budgétaires sont programmées entre 5 et 7 % des PIB, sans compter les mesures « de liquidité »


Le plan américain doit bien entendu gérer les spécificités du pays, en particulier la nécessité de palier les besoins sociaux (indemnités chômage, frais de santé, …) qui sont pour une grande part pris en compte par des régimes pérennes en Europe ou au Japon. Le retour des files d'attentes des années 1930 devant les soupes populaires américaines, envisageable sur le papier, ne l'est évidemment pas politiquement.
Cela posé, les masses mobilisées par les États et les Banques Centrales pour assurer la liquidité (report ou allègement d'impôts, prêts garantis) et les injections de relance vont être mises en place de la même façon partout et dans des proportions équivalentes au dispositif américain. C'est ce qu'a confirmé le communiqué, plutôt moins alambiqué que souvent, du G20 tenu en vidéo conférence jeudi.
5.000 milliards pour la relance pure dans le G20, cela va situer d'une part les relances budgétaires entre 5 et 7 % des PIB, d'autre part un effort pour assurer la liquidité de une fois et demi à deux fois ce montant, amplifié « sans limite » par les Banques Centrales.

La durée de l'épidémie dictera finalement l'ampleur des mesures budgétaires, mais l'objectif d'activité 2021 reste à définir


Crise mondiale impose finalement traitement mondial. C'est le cas pour l'épidémie. Ce sera le cas pour les économies. Au-delà des réflexes des économies « égoïstes » de la course à la productivité dans la mondialisation dont les débats européens peuvent être une illustration, la voie est tracée et chacun suivra. La dose des médications (les injections de relance et les investissements de liquidité) va dépendre de la durée de l'épidémie. Elle peut être différente d'un pays à l'autre, mais la globalisation joue encore.
Quel objectif finalement ? Faire repartir les économies. Après le choc qui sera enregistré sur 2020, les scénarios se dessinent pour 2021. Pour le moment les consensus tournent sur un retour de l'activité 5 à 10 % au-dessous de celle de 2019. Ce qui demandera qu'ils soient sérieusement affinés. Aujourd'hui, les marchés financiers ne peuvent que se concentrer au jour le jour sur les données sanitaires. Quand ils reprendront leurs esprits seulement, ils pourront prendre en compte les données fondamentales de ce « monde d'après ».

GASPAL COURT TERME :
OPCVM de Trésorerie « flexible »

GASPAL COURT TERME est un OPC obligataire court terme de volatilité inférieure à 0,50%. Il investit dans des actifs de taux à court terme (maturité résiduelle des titres inférieure à 2 ans) : marché monétaire et obligations privées principalement "investment grade" (minimum BBB-), directement ou à travers des OPC.

FLEXIBLE ANNUEL :
OPCVM Obligataire Court Terme

FLEXIBLE ANNUEL est un OPC obligataire, essentiellement investi dans des produits de taux court-moyen terme et accessoirement, en actions et en OPC spécialisés en actions. Analyse "top down" de l'allocation stratégique et tactique.

GASPAL OBLIG 1-4

Gaspal Oblig 1-4 est un OPC obligataire moyen terme avec une sensibilité taux comprise entre 1 et 4. Il investit dans des titres de créances d’émetteurs privés et publics, ainsi que des titres du secteur financier. Analyse « top down » de l’allocation stratégique et tactique. Approche « bottom up » pour la sélection des titres.

GASPAL CONVERTIBLES :
OPCVM obligations convertibles ou assimilées zone Euro

L'OPC gère activement un portefeuille diversifié de valeurs mobilières constitué essentiellement d'obligations convertibles ou assimilées de la zone euro.

GASPAL PATRIMOINE :
OPCVM diversifié « patrimonial » gestion « flexible »

GASPAL PATRIMOINE est un OPC diversifié flexible de nature patrimoniale ayant pour objectif une performance asymétrique cherchant à bénéficier des hausses des marchés et à éviter les baisses en gérant activement l'exposition aux risques (actions, taux, crédit...) tels que décrit dans le prospectus de l'OPC et les reportings mensuels.

GASPAL EURO OPPORTUNITÉS :
OPCVM actions « situations spéciales » zone Euro, éligible au PEA

GASPAL EURO OPPORTUNITES repose sur une approche « stock picking » de sélection de valeurs grandes et moyennes capitalisations sous valorisées, susceptibles de bénéficier d’une évolution de leur capital (OPA, rachat du flottant…) ou d’une restructuration industrielle ou financière.

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES :
OPCVM actions rendement zone Euro, éligible au PEA (parts de capitalisation IC et RC, part de distribution RD)

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES repose sur une approche « bottom up » de sélection de valeurs offrant un rendement attrayant. Il cherche des valeurs à forts dividendes ainsi que des valeurs dont le dividende offre un bon potentiel de croissance à moyen et long terme.

INVESTISSEURS PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays, avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir en prendre connaissance et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec Mr Christian GINOLHAC, cginolhac@gaspalfinance.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.

INVESTISSEURS NON PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays. Avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir prendre connaissance de nos mentions légales et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec l'un des responsables de la Société.
info@gaspalgestion.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Non Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.