les marchés pris à contrepied

Une nouvelle fois, les variations des cours du pétrole ont pris les marchés à contrepied. Le baril de brut, les actions pétrolières et les parapétrolières ont été les vedettes de la semaine. Les anticipations prises ainsi à revers sonnent le retour – ou même la poursuite – de la prééminence de la géopolitique pour fixer les fondamentaux, et donc les prix, des énergies fossiles. Les tendances fondamentales de long terme pour le pétrole – que le consensus des économistes fixe à la baisse – ne sont pas seulement prises en compte par des investisseurs ou opérateurs de marché. Elles sont intégrées dans la stratégie et la gestion des pays producteurs comme elles le sont dans celles des sociétés du secteur et par les banquiers centraux. Les anticipations croisées empêchent évidemment une stabilisation des fondamentaux qui jouent sur les cours. Ainsi, le constat de ce fort rebond n’est paradoxal qu’en apparence, mais au-delà des données immédiates, les variations des contrats à terme, celles des marchés de l’argent et des actions sont à mettre ne perspective.

18 % de hausse du baril en 15 jours. Les majors en vedettes boursieres

Le baril s’est fortement apprécié en quinze jours. Du 17 au 29 mars il a gagné (qualité Brent) 8,3 %, puis à nouveau 9 % depuis. Ces 18 % de hausse (légèrement modérés en euros avec un recul du dollar de 2,5%) placent le brut dans des niveaux historiques de long terme. Sur le niveau de 85 dollars pour le baril de Brent, les excès du 1er semestre de l’année dernière après le début de la guerre d’Ukraine sont effacés, mais la forte hausse de 2020 à 2022 avant le début des hostilités est consolidée. Au stade actuel, le baril est dans le haut de la fourchette de son évolution depuis le début de l’année et de celle 2016-2018 avant l’épidémie de la Covid 19. Si une certaine normalité est ainsi retrouvée dans les cours du pétrole avec un baril au-dessus de 80 dollars, les actions des compagnies pétrolières qui avaient pourtant déjà bénéficié de la réévaluation générale des multiples l’année dernière portent les indices sur les Bourses : cette semaine de 5 à 6 % de hausse pour Chevron, BP, Shell ou Total Energies.  Le secteur parapétrolier amplifie.

Malgre la guerre d'ukraine, une "contre-alliance" s'est creee autour de l'arabie saoudite et de la russie

La flambée des deux dernières semaines a certes remis le brut dans des cours de normalité, mais elle a été plutôt spectaculaire et violente. Elle a été provoquée sinon organisée par de ces organismes internationaux que des hommes politiques un peu imprudents jugent « en mort cérébrale ». Il s’agit de l’organisation des producteurs de pétrole (l’OPEP) et, pour être plus précis, de l’OPEP+ qui inclut la Russie dans le cartel. La coalition américaine dans la guerre d’Ukraine – qui se définit elle-même comme le « camp du bien » - a voulu imaginer que le front de l’OPEP allait se fissurer sous le leadership saoudien et, en tout cas se séparer du partenaire russe. Dans les faits, la guerre n’a cependant pas vraiment bouleversé la donne globale de l’offre et de la demande d’or noir qui joue sur des quantités mondiales. Bien sûr, les différents blocus de certaines productions – et surtout du pétrole russe – ont dérivé et même bousculé les circuits. Mais finalement, une sorte de contre-alliance s’est formée entre Arabie Saoudite et Russie pas du tout séparées sur ce plan. L’Iran s’est rapprochée des saoudiens à cette occasion. C’est un front uni qui rassemble les producteurs de 35 % du pétrole mondial et qui concentre 60 % des exportations. Les changements de destinataires autorisés suivant le lieu de production s’équilibrent au global pour un bien fongible. Un exemple souvent mis en avant est l’importation, par les pays européens ou le Japon, d‘essence et de diesel indiens provenant du raffinage de pétrole russe. En réalité la guerre qui n’a pas bouleversé la donne du pétrole à l’échelle de la planète a organisé cette contre-alliance. Une alliance face aux consommateurs nets Europe, Japon (via inde), Chine. Les Etats-Unis, le premier producteur mondial avec un score de 16,5 % du total sont bien sûr les grands gagnants du conflit puisqu’ils ont exportateurs nets. Mais les scénarios de récession des économistes et la hausse des taux d’intérêt avaient incité les industriels à limiter les investissements de production de pétrole de schiste américain. Ce qui a simplement reporté ces approvisionnements sur d’autres producteurs en particulier de pétrole conventionnel, par ailleurs moins polluant.

 

les producteurs s'adaptent a la conjoncture, les petroliers aussi

Ce sont aussi les projections économiques et, aussi, la constatation de l’offre et demande mondiales que le cartel des producteurs ont aussi pris en compte cette semaine. Une réduction d’offre de l’ordre 1,1 millions de barils/jour a été annoncée cette semaine. Un peu moins de 1 % de la production mondiale en moins, chacun des partenaires de l’OPEP + prenant son quota de réduction derrière l’Arabie Saoudite et la Russie (11 % environ chacun de la production mondiale) avec l’Irak, les Emirats Arabes Unis, l’Iran, le Koweït et jusqu’à l’Algérie. La réouverture laborieuse de l’économie chinoise et bien des indicateurs avancés annoncent une croissance américaine très faible, voire une perspective de récession. La stratégie de l’OPEP+ est simplement dans la ligne qui est la sienne depuis des années. La surprise est un peu venue de l’expression d’un front inchangé après un an de guerre d’Ukraine, alors que l’allié saoudien des Etats-Unis est, avec la Russie, un des deux leaders du cartel élargi. Ce pragmatisme des pays producteurs est aussi celui qui guide les stratégies des majors, ces géants mondiaux du pétrole. Les marges qui se maintiennent avec les cours du brut incitent BP et Shell, mais aussi ENI ou Repsol, à s’aligner sur les stratégies des américains qui privilégient l’activité classique en contraignant les investissements dans le renouvelable. Total apparaît un peu une exception dans ce panorama, mais le coût du maintien de ses efforts trouve un financement dans son avance et sa rentabilité dans le gaz liquéfié qui offre un profil d’activité de rente.

Un rebond des cours contre intuitifs que les conjoncturistes veulent minimiser

Le retour du baril de Brent à 85 dollars, ce qui l’approche des 90 dollars qui sont la cible de l’OPEP, contrarie les analyses du secteur qui, sur des trajectoires de moyen terme annoncent une stabilisation 20 à 25 % au-dessous. La semaine dernière encore, les spécialistes les plus réputés s’inquiétaient même d’un recul des cours et d’une disparition des tensions sur les marchés de l’énergie, qui auraient pu pénaliser encore davantage la rentabilité des investissements « nécessaires » de transformation des appareils productifs européens. Ces conjoncturistes se rassurent en observant que les cours à terme du pétrole n’ont pas répercuté la hausse des cours spot. Le fameux « biais de confirmation » (retenir les informations qui confirment son propre jugement) si courant en matière économique n’y est pas pour rien. Bien sûr, la hausse des prix du pétrole, à un moment ou les effets de la hausse des taux directeurs américains commencent à se manifester sur le cycle et ou une récession américaine n’est pas exclue, est contre-intuitive. Les Banques Centrales – la Réserve Fédérale américaine en tout cas- ont développé une stratégie anti-inflationniste basée sur les taux. Mais les acteurs économiques jouent leur partition sans leur obéir et sans automatisme. C’est aujourd‘hui le cas des producteurs de pétrole et de l’industrie pétrolière dans son ensemble.

Les banques centrales prises à leur propre jeu

Les marchés boursiers et ceux de l’argent ont très peu marqué cette semaine le tournant du pétrole durablement orienté à la hausse, les rendements obligataires baissant de fractions et les indices boursiers progressant même. Pourtant, la taxe pétrolière est directement récessive en Europe ou au Japon et, aux Etats-Unis, elle fragilise la consommation. Les scénarios des économistes vont revoir à la hausse l’ampleur du ralentissement conjoncturel à partir de l’été. Ils vont le faire en étant aussi contraints à relever aussi les estimations d’inflation. Les derniers chiffres montraient un ralentissement de la dérive des prix dû à l’effet de base des coûts de l’énergie alors que l’inflation « cœur » était encore forte (Etats-Unis) ou en hausse (Europe). On voit mal les Banques Centrales relever encore violemment les taux directeurs en réaction, après les premières crises bancaires et face à un vrai risque de récession. Leur stratégie de taux relevés sans action d’ampleur sur leurs bilans a pris le risque d’installer une croissance faible avec une inflation toujours élevée. La voie pour éviter la déflation est plutôt étroite.

 

 

 

GASPAL COURT TERME :
OPCVM de Trésorerie « flexible »

GASPAL COURT TERME est un OPC obligataire court terme de volatilité inférieure à 0,50%. Il investit dans des actifs de taux à court terme (maturité résiduelle des titres inférieure à 2 ans) : marché monétaire et obligations privées principalement "investment grade" (minimum BBB-), directement ou à travers des OPC.

GASPAL OBLIG 1-4

Gaspal Oblig 1-4 est un OPC obligataire moyen terme avec une sensibilité taux comprise entre 1 et 4. Il investit dans des titres de créances d’émetteurs privés et publics, ainsi que des titres du secteur financier. Analyse « top down » de l’allocation stratégique et tactique. Approche « bottom up » pour la sélection des titres.

FLEXIBLE ANNUEL :
OPCVM Obligataire Court Terme

FLEXIBLE ANNUEL est un OPC obligataire, essentiellement investi dans des produits de taux court-moyen terme et accessoirement, en actions et en OPC spécialisés en actions. Analyse "top down" de l'allocation stratégique et tactique.

GASPAL CONVERTIBLES :
OPCVM obligations convertibles ou assimilées zone Euro

L'OPC gère activement un portefeuille diversifié de valeurs mobilières constitué essentiellement d'obligations convertibles ou assimilées de la zone euro.

GASPAL PATRIMOINE :
OPCVM diversifié « patrimonial » gestion « flexible »

GASPAL PATRIMOINE est un OPC diversifié flexible de nature patrimoniale ayant pour objectif une performance asymétrique cherchant à bénéficier des hausses des marchés et à éviter les baisses en gérant activement l'exposition aux risques (actions, taux, crédit...) tels que décrit dans le prospectus de l'OPC et les reportings mensuels.

GASPAL EURO OPPORTUNITÉS :
OPCVM actions « situations spéciales » zone Euro, éligible au PEA

GASPAL EURO OPPORTUNITES repose sur une approche « stock picking » de sélection de valeurs grandes et moyennes capitalisations sous valorisées, susceptibles de bénéficier d’une évolution de leur capital (OPA, rachat du flottant…) ou d’une restructuration industrielle ou financière.

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES :
OPCVM actions rendement zone Euro, éligible au PEA (parts de capitalisation IC et RC, part de distribution RD)

GASPAL CROISSANCE DIVIDENDES repose sur une approche « bottom up » de sélection de valeurs offrant un rendement attrayant. Il cherche des valeurs à forts dividendes ainsi que des valeurs dont le dividende offre un bon potentiel de croissance à moyen et long terme.

INVESTISSEURS PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays, avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir en prendre connaissance et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec Mr Christian GINOLHAC, cginolhac@gaspalfinance.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.

INVESTISSEURS NON PROFESSIONNELS - MENTIONS LÉGALES GASPAL GESTION

PRÉAMBULE
Notre site internet présente des OPC dont la commercialisation est autorisée en France et éventuellement dans d’autres pays. Avant de poursuivre sur notre site, merci de bien vouloir prendre connaissance de nos mentions légales et de les accepter. Leur visualisation requiert l'acceptation de votre part des conditions exposées ci-dessous. Si vous n'acceptez pas ces conditions, nous vous invitons à ne pas accéder aux pages suivantes. La société de gestion ne saurait être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

Vous êtes actuellement connecté au site : www.gaspalgestion.com, édité par GASPAL GESTION, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le n° GP 98-31.
Capital Social : 278 900 €
Siège social : 7 boulevard de la Madeleine 75001 PARIS
N° d’inscription du RCS : Paris 419 439 377
N° d’identification TVA : FR96419439377

CONDITIONS D’UTILISATION DU SITE
GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable des différentes informations financières et boursières contenues sur ce site.
GASPAL GESTION vous informe par ailleurs que le contenu ainsi que la présentation du site peuvent être modifiés à tout moment.
GASPAL GESTION porte à votre connaissance que les informations contenues dans ce site ne sauraient en aucun cas être constitutives d’une quelconque proposition contractuelle ni même revêtir les caractéristiques d’une simple offre ou proposition d’investissement dans l’un de nos supports d’investissements. L’investissement dans des produits peut entrainer un risque de perte en capital. Il revient à tout investisseur, préalablement à toute décision d’investissement, de vérifier auprès de ses conseils habituels que l’accès à nos produits lui est adapté et ne fait pas l’objet d’une restriction quelconque due à son statut juridique et ou qu’il n’est pas ressortissant d’un pays ou les lois interdisent ou réglementent l’accès à certains produits.
Ces renseignements figurent donc à but purement informatifs. Tout investissement dans les fonds GASPAL GESTION ne pourrait se faire qu’après avoir consulté au préalable le document d’information clef pour l’investisseur ainsi que les rapports annuels des fonds. Pour de plus amples informations merci de prendre contact avec l'un des responsables de la Société.
info@gaspalgestion.com
Malgré l’attention portée par nos services au contenu de ce site, GASPAL GESTION ne saurait être tenue responsable d’une quelconque erreur, omission, imprécision ou information erronée figurant sur ce site.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La société de gestion ne saurait être tenue responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues sur ce site.

PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, GASPAL GESTION vous informe que l’utilisateur de ce site bénéficie d’un droit d’accès, de rectification ou de suppression de ces données personnelles conformément à la loi « informatique et liberté » du 6 janvier 1978 Pour l’exercer, tout utilisateur peut s’adresser au gestionnaire de ce site par :
- Courrier : 7 Boulevard de la Madeleine - 75001 Paris
- Email : info@gaspalgestion.com

LIENS HYPERTEXTES ET VIRUS
L’utilisateur reconnait utiliser les différents logiciels de protection contre l’intrusion de virus, GASPAL GESTION ne saurait être tenu responsable de tout préjudice subis par l’utilisateur de ce site.
GASPAL GESTION ne saurait en outre être tenu responsable de l’utilisation de liens hypertextes qui pourraient figurer sur ce site.

DROITS D’AUTEURS ET PROPRIÉTÉS INTELLECTUELLES
GASPAL GESTION est propriétaire de l’ensemble des éléments constituant ce site (données, dessins, graphiques).
Toute reproduction, diffusion ou rediffusion de ce site qu’elle soit totale ou partielle sans le consentement express et préalable de GASPAL GESTION est interdite.

Vous devez cocher la case pour accepter et continuer
Je suis un Investisseur Non Professionnel en France et je reconnais et accepte pleinement cette clause de non-responsabilité ainsi que les Conditions générales et la Politique de confidentialité.